Œuvres de jeunesse

Adolescent, le jeune Jellal s’est essayé à tous les grands thèmes de la peinture classique : Natures mortes, paysages, portraits, mais déjà, ses œuvres de jeunesse montrent son enracinement dans le terroir qui a fait sa spécificité et sont traversées de personnages cocasses et issus de la vie quotidienne : Cafetiers, coiffeurs et artisans affairés à l’exercice de leur art, parfois représentés à partir de photographies en noir et blanc.

Lire la suite ...

Adolescent, le jeune Jellal s’est essayé à tous les grands thèmes de la peinture classique : Natures mortes, paysages, portraits, mais déjà, ses œuvres de jeunesse montrent son enracinement dans le terroir qui a fait sa spécificité et sont traversées de personnages cocasses et issus de la vie quotidienne : Cafetiers, coiffeurs et artisans affairés à l’exercice de leur art, parfois représentés à partir de photographies en noir et blanc.

Il est intéressant de remarquer que le jeune peintre a également puisé ses influences dans les livres de la bibliothèque paternelle et bien avant que d’aller en Europe, il est déjà au faîte de la peinture occidentale et commence à produire ses premières œuvres cubistes et surréalistes et montre déjà son intérêt pour le clair-obscur.

Pendant les années de guerre, il n’est pas aisé de se procurer des couleurs ou des toiles de qualité et Jellal peint sur tous types de supports bon nombre d’œuvres qui se sont quelque peu dégradées du fait de la précarité du matériau.

Bien que peintes d’une manière non encore aboutie et parfois sans perspective, ces premières œuvres contiennent déjà comme un code génétique de ce qui définira plus tard sa manière, où il parvient à conférer un intérêt particulier aux éléments les plus quotidiens…

Réduire